14 avril 2008

Recevoir

Au Québec, quand on invite des amis pour une soirée, chacun arrive avec ses consommations. C’est comme ça, on ne se pose même pas la question. Il y en a que ça choque, mais généralement le ratio consommations : consommateurs est parfaitement équilibré.

A Niamey, il ne faut surtout pas compter sur ça. Quand on invite, on achète pour tout le monde, sinon, la soirée sera courte. Il faut prévoir les bières et les sucreries en fonction de la liste d’invités. Et comme les bouteilles sont entreposées au soleil nigérien, on a intérêt à s’y prendre d’avance si on veut la bière froide.

7 commentaires:

  1. Hello from Faial Island - Azores.

    Come and meet our beautiful island in the middle of the Atlantic...

    http://rotadashortencias.blogspot.com/

    Leave me a comment, to keep in touch.

    RépondreEffacer
  2. Hum, tu me rappelles quelque chose auquel il va me falloir me réhabituer car en France c'est la même chose.

    RépondreEffacer
  3. Tu rentres en France Anne?

    Je sais qu'il y a des Français que ça énerve cette habitude des Québécois du chacun pour soi. Moi ça me paît. Ici, je sais que ce serait impossible de faire une fête sans tout fournir, les gens ne viendraient pas, faut de moyens.

    RépondreEffacer
  4. Anonyme4:29 p.m.

    Je ne sais pas pour les personnes et les groupes de ton âge... mais, au Québec, l'habitude d'apporter une bouteille de vin à un souper, du moins chez les gens de ma génération, ce n'est pas du chacun pour soi. C'est un cadeau que l'on partage tous ensemble lors de ce repas. Il me semble que tu fausses l'interprétation de cette habitude.
    tamaman

    RépondreEffacer
  5. isabelle8:32 a.m.

    moi aussi en france j' apporte une bouteille de vin ou le dessert ou du champagne mais c'est plus comme un cadeau que pour participer a la consommation

    RépondreEffacer
  6. Je ne parle pas d'un repas entre amis. Ce ne sont pas les mêmes règles qui s'appliquent.

    Je parle d'une fête, party quoi. Une soirée où les seules choses à manger ce sont des chips et des peanuts, où la musique est forte et où les gens risquent fort de danser et de s'enivrer. Pas du tout la même dynamique. Il est possible que ce soit générationnel aussi, mais peut-être parce qu'avec le temps, on fait pas mal moins de party et plus de repas.

    RépondreEffacer
  7. beh en france, les parties entre jeunes, on fait ça aussi. tout le monde ramène pas quelque chose, mais quand c'est demandé les gens ramènent, qui à boire, qui à manger, qui à grignoter.
    pis on cuisine attention ! les gens ramènent des salades composées, des taboulés, des cakes, des biscuits, jus, alcools, chips, bonbons… pis ya des bières et des pizzas dans le frigo de celui qui accueille, et hop personne n'a faim.
    au pire du pire, on fait des pâtes aux restes de frigo à 2H du mat, si il fait faim.

    et souvent je me régale ! et je régale !

    RépondreEffacer