12 juillet 2015

Étude comparée du chômage et de l'université

Être au chômage et être étudiant à l'université se ressemblent beaucoup, pour peu que j'y réfléchisse.

L'étudiant gagne très peu d'argent. Le chômeur en gagne quand même un peu plus, mais comme il a maintenant des obligations familiales que l'étudiant (moyen) n'avait pas, il doit gérer intelligemment. Ayant, s'il a de la chance, eu le temps de vieillir depuis ses années d'études, le chômeur a quand même acquis une ou deux expériences de vie pertinentes et sait maintenant gérer un budget. Le resserrement de ceinture est moins difficile, mais il ramène quand même aux années d'études par certaines contraintes. 

L'étudiant a, plus que le salarié, le contrôle de son horaire. Il peut profiter de l'été, en théorie. Le chômeur aussi, en théorie. Mais comme celles de l'étudiant, les tâches du chômeur sont floues - et ne se terminent jamais vraiment. Le chômeur et l'étudiant ne "punchent" jamais. 

L'étudiant a toujours des travaux en cours. L'étudiant gradué n'a même pas le loisir de se dire qu'il aura un agenda vide à la fin de la session, car son mémoire ou sa thèse viendront le hanter même dans ses moments de repos. Avec la culpabilité et les remords qui viennent avec. C'est là que viennent se rejoindre le plus le chômeur et l'étudiant: l'absence de fin, et le petit sentiment de "je devrais faire plus" qui vient avec. 

Le chômeur peut toujours écrire un CV de plus, consulter un site d'offre d'emploi de plus, ajuster encore un peu sa lettre et son CV, se questionner sur la prochaine étape, contacter quelqu'un d'autre, affiner son profil sur les réseaux sociaux, etc. Il se retrouve parfois même avec moins de temps vraiment libre que lorsqu'il travaillait. 

Contrairement au salarié, le chômeur, comme l'étudiant, n'a pas de repère fixe pour déclarer la journée terminée. Ni la semaine. Le chômeur n'est pas en vacances, au contraire. Il travaille temps double pour redevenir un travailleur. 




--
p.s.: Je trouve que chômeuse est un mot dissonant. D'où le texte au masculin. Désolée!
p.p.s.: Je sais que certains travailleurs vivent également cette absence de fin. Mais j'espère qu'ils ne se retrouvent pas à vivre avec des budgets d'étudiants...


10 juillet 2015

The Kigndom of Dreams and Madness

Si vous  appréciez les films de Miyazaki, et que vous avez accès à Netflix, prenez la peine d'écouter Kingdom of Dreams and Madness, un documentaire tourné en 2013 lors des derniers mois de la production de son film Le vent se lève.

Le personnage est grognon, exigeant, critique, dictateur, et adorable - de loin. Et ça fume, ça fume! Tous les réalisateurs et producteurs fument, et pas que dans les images d'archives.

Le plus intéressant est de pourvoir observer le processus créatif et le contexte culturel japonais. Les animateurs travaillent à de petits bureaux droits, sur des kilomètres et des kilomètres de papier calque, au crayon et à l'aquarelle. Miyazaki travaille le scénario directement au storyboard. Les façons de faire, les routines, les interactions sont montrées naturellement, dans leur contexte. J'ai trouvé ça fascinant.

Comme les films de Miyazaki, ce documentaire laissent de longues respirations entre les scènes et oblige le spectateur à ses propres interprétations.

En japonais sous-titré en anglais, pour les fans. Quant à savoir s'il fera d'autres films, je ne sais pas si un homme comme lui peut prendre sa retraite.

08 juillet 2015

Juin 2015

Je crois que je vous prépare enfin quelque chose de plus. je ne peux rien promettre, mais je crois que ça s'en vient.

Livres

La science expliquée à mes petits enfants - Jean-Marc Lévy-Leblond, arrangé avec le gars des vues, mais intéressant.

BD

Ulysse, les chants du retour - Jean Harambat. Vraiment bon, avec des explications historiques entre les chapitres.
Le combat ordinaire 4: Planter des clous - Manu Larcenet, une série à ne pas manquer.
David, les femmes et la mort - Judith Vanistendael, sur le cancer et comment il torture les gens avant de les emporter.
Le chien gardiens d'étoiles: Enfances - Takashi Mukurami
Notes 9: Peu d'or et moulte gueule - Boulet, toujours à suivre.

07 juin 2015

Mai

Je reviens bientôt. Je fais du ménage dans mon quotidien et j'essaie de me restructurer un peu. J'arrive!


Livres

L'incolore Tsukuru Tazaki et ses années de pèlerinage - Haruki Murakami
The Flight of the Iguana - David Quammen
Le hobbit - JRR Tolkien, avec MissA. Oui, oui, la lecture le soir est toujours d'actualité.
Le ventre de l'Atlantique - Fatou Diome


BD

Entre ciel et terre 2 - Golo Zhao
Furari - Jirô Taniguchi
Le sourire de Rose - Sacha Goerg
Alpha, Abidjan - Gare du Nord - Bessora et Barroux
Metropolitan - Bonneau

03 mai 2015

Avril

Parfois, on emprunte des livres à la bibli qui ont été lus auparavant par des fumeurs, probablement en fumant une cigarette. Quand tu l'ouvres comme lecture au lit, c'est vraiment envahissant! Mais heureusement c'est assez rare, et c'est loin d'être une raison suffisante pour ne plus aller à la bibli.

Livres

Le fleuve des étoiles - Guy Gavriel Kay. Dans le genre saga, c'est quand même un maître. Mais bon, faut avoir envie de saga.
Le fou et l'assassin - Robin Hobb, une autre auteure de saga. C'est bien les sagas quand tout le reste est stressant. Aucune chance d'y voir se refléter de façon trop réaliste nos problèmes quotidiens.
La communication dans les organisations - Alain Lamarée. Pour un cours, pas pour le simple plaisir de lire...

BD

Vous êtes tous jaloux de mon jetpack - Tom Gauld
Last Man 5 et 6 - Bala, Sanlaville et Vivès
Napalm Fever - Allan Barte
Perkeros, les notes fantômes - JP Ahonen et KP Alare
Glorieux printemps, tome 4 - Sophie Bédard
Gekiga Fanatics - Mashiko Matsumoto
Mine, une vie de chat - Anne-Caroline Pandolfo et Terkel Risbjerg
The New Yorker, l'humour à l'hôpital - Jean-Loup Chiflet

07 avril 2015

Mars


Ce mois-ci, j'ai fait le ménage de mes BD afin d'aller en vendre quelques unes. J'en ai profité pour les relire. Celles qui n'ont pas pu être vendues ont été déposées dans la bibliothèque de rue qui se situe sur Parthenais, juste au sud de Mont-Royal.

Dans le contexte de grand ménage, j'ai aussi un certain nombre de revues qui traînaient depuis longtemps, entre autre un Québec Sciences et tous les Quatre-Temps qui me restaient (le magazine des Amis du Jardins botanique de Montréal, toujours très intéressant).

Livres
Pas envie d'être arabe, chroniques et reportages 2000-2014 - Rima Elkouri, à lire absolument.
Passez au salon - Isabelle Massé et Hugo Fontaine
Chronique d'un cancer ordinaire - Dominique Demers

BD

Yoko Tsuno, la pagode des brumes - Roger Leloup
L'histoire de Siloë 1 et 2 - Servain et Le Tendre
Akameshi 1 et 2 - Gualdoni et Turconi
Brune Platine - Lisa Mandel et Marion Mousse
Vois comme ton ombre s'allonge - Gipi
Soda 4, 9 et 11 - Gazzotti et Tome
Valérian, les cercles du pouvoir - Mézières et Christin
Les vestiaires - Thimothé Le Boucher
Kermesse au paradis - Birgit Weyhe
La rose écarlate Mission, 1 - Lyfoung et Jenny, une suggestion lecture de MissA. Divertissant.
Une nuit à Rome 2 - Jim

02 mars 2015

Juste 28 jours

Petit mois, petite liste. J'ai passé beaucoup de temps à lire un livre pour mon cours et à l'annoter, c'est pas plus long à faire quand même. Et j'ai fait un examen maison sur le dit livre, dont il me reste le tiers à parcourir je crois. Il commence enfin à faire moins froid, on en profite, on va dehors!

Livres

Seventy-nine Short Essays on Design - Michael Bierut, avec google à côté, un cours sur l'histoire du design, bien écrit. L'utilisation de la typographie reflète son travail.
La chute de géants - Ken Follet (Le siècle 1)
Le guide du campeur - Bob Holtzman, non, non, je n'ai pas hâte à l'été...

BD

Yoko Tsuno, le dragon de Hong Kong - Roger Leloup
Yoko Tsuno, les archanges de Vinéa - Roger Leloup
Yoko Tsuno, les 3 soleils de Vinéa - Roger Leloup
Yoko Tsuno, les exilés de Kifa - Roger Leloup
L'anneau des 7 mondes, 1 à 4 - Gualdoni, Clima, Piana et Turotti
Un jour il viendra frapper à ta porte - Julien Frey et Dominique Mermoux
Mes Dinky - Rémy Simard

Abandonné

The Boilerplate Rhino - David Quammen, parce que je l'ai déjà lu une fois ou deux et que je replongeais dedans en attendant de retourner à la bibli.

02 février 2015

La chandeleur

Cette année, comme l'année dernière et peut-être celle d'avant, j'ai décidé de fêter la chandeleur. Ça a donnée à plusieurs reprises ce type de conversation (je fais un amalgame de plusieurs conversations de la journée, dont une avec mamaman):

- La chandeleur? C'est quoi?
- Le 2 février, la dernière fête du temps des fêtes.
- C'est une fête chrétienne?
- Ben moui, basée sur une fête païenne, comme toute bonne fête chrétienne.
- Ok, mais pourquoi?
- Parce qu'une fête qu'il faut souligner en mangeant des crêpes et en allumant des chandelles, je trouve que c'est une fête qui mérite d'être respectée.

Avec les filles c'était plus simple :

- Les filles, c'est la chandeleur, on mange des crêpes à la chandelle!
- Pourquoi?
- Parce que. C'est la chandeleur.
- Cool! Yeah des crêpes!

Toutes les raisons sont bonnes pour manger des crêpes.Et s'il y a une fête pour ça, ben pourquoi pas!

01 février 2015

2015

C'est la troisième année de ce recensement qui commence. Dans les prochains mois, il se peut qu'il y ait moins de lectures - j'ai commencé un certificat en communication à distance. Alors entre les lectures obligatoires et les travaux, je ne sais pas si je vais avoir bien des lectures à moi. Des BD probablement, et éventuellement la fin de ce roman de 1000 pages que je lis principalement dans les transports. Et les livres obligatoires, qui ne seront pas si nombreux et qui prennent beaucoup plus de temps à lire, quand même.

Livres

Le guide de votre enfant de 3 à 6 ans - Anne Bacus, parce que des fois se rappeler ce qu'ils sont nous aide à gérer le quotidien.
3e année: le programme expliqué aux parents - France Lorrain, pour aider dans les devoirs
L'usage du monde - Nicolas Bouvier, illustré par Thierry Vernet. Un voyage au Moyen-Orient au début des années 50 qui retrace une époque où cette région de monde était moins conflictuelle. Avant les russes en Afghanistan, avant toute la série de conflits religieux qui s'en suivirent.
Les 100 - Kass Morgan
Les enfants de la bulle - Tristan Demers

BD

Un été en apnée - Max de Radiguès
Love le lion - Frédéric Brrémand et Federico Bertolucci
La princesse des glaces - Léonie Bischoff et Olivier Bocquet, d'après le roman de Camilla Lackberg
Trois grains de riz - Aki
Trois grains de riz, Max attaque! - Aki
Lou, Laser ninja - Julien Neel, que MissA avait emprunté pour moi à la bibli de son école. Soufflée je suis,
Victor Hugo, aux frontières de l'exil - Gil et Paturaud
J'aime les filles - Obom
La fille de l'eau - Sacha Goerg
Akissi, rentrée musclée - Marguerite Abouet et Mathieu Sapin


Abandonné

Canada - Richard Ford, c'est bon, mais parfois le livre n'arrive pas au bon moment. Une autre fois.
L'édition au XXIe siècle, entre livres papier et numériques - Kelvin Smith, remis à la bibli parce que j'ai oublié de le renouveler à temps. Il y a en eu plusieurs de ça ce mois-ci. Dont plusieurs que je n'avais même pas commencés.
La vie a-t-elle un sens? bande dessinée et philosophie - Auteurs multiples. Un autre qui n'a pas été renouvelé à temps.

02 janvier 2015

Fin d'année

C'est fou ce que quelques jours sans connexion Internet peuvent faire. J'ai terminé en rafale plusieurs livres qui traînaient depuis un certain temps.

Livres

Rêves arctiques - Barry Lopez
Révolutions -  Dominque Fortier et Nicolas Dickner, un petit bijou à 2 mains qui donne envie de se lancer dans ce genre de projet fou pour réécrire enfin.
Le développement de l'enfant au quotidien de 6 à 12 ans - Francine Ferland
En mission, une vie au sein de la Croix-Rouge - Élisabeth Carrier
Comment je suis devenu écologiste! - René Dumont


BD

Les cobayes - Benaquista et Barral
Les gens normaux - collectif
Riche, pourquoi pas toi - Marion Montaigne, Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot, petit traité économique sur les classes sociales en bande-dessinée.
La vision de Bacchus - Jean Dytar
Journal - Julie Delporte
Django Unchained - Quentin Tarantino, RM Guéra et Jason Latour