17 juin 2008

Ville et villages

Niamey est un gros village. Littéralement. En fait, c’est un ramassis de villages, avalés par la ville au fur et à mesure qu’elle s’étend.



Quand on travaille avec les autorités, on tend à s’adresser à la communauté urbaine et aux maires. Mais il ne faut jamais oublier les chefs de villages et de quartiers, car ils ont la capacité de faire crapahuter tout projet qui ne les a pas consultés.

3 commentaires:

  1. Anonyme6:22 p.m.

    t'as eu mes messages sara? je suis avec ta stagiaire en formation..
    besoin de qqchse de spécifique de mtl?
    bises
    art

    RépondreEffacer
  2. lamamandesara8:37 p.m.

    Avoir su qu'il y avait un courrier spécial... il faut me prévenir. J'ai utilisé le slow mail. Too late.

    RépondreEffacer
  3. tamaman8:43 p.m.

    C'est intéressant de se rappeler que toutes les grandes villes ont commencé par de modestes bourgades. Il suffit d'un fleuve ou... Ici, tu sais, les arrondissements issus des fusions, il faut aussi leur plaire. Ils ont de bonnes capacités de nuisance également, quelquefois, pas toujours... Les luttes de pouvoir, il y en a à tous les niveaux. J'admets que l'État de droit peut faire une grosse différence.

    RépondreEffacer