04 juin 2008

Où a-t-elle pris ça ?

La Chipounette prend un bâton dans la cour – ils sont nombreux, surtout que le vent s’est levé. Elle le trimbale quelques instants, l’air content.

Puis elle me rejoint dans la cuisine, le pointe sur moi :

- Poum poum


Il faut croire que c’est universel. Le bâton est le plus ancien outil humain, probablement une arme dès le premier jour. Quant à savoir où elle a pris ça, je soupçonne la garderie, où il n’y a pas que les virus qui se transmettent.

4 commentaires:

  1. Et que lui as-tu répondu ?

    RépondreEffacer
  2. Anonyme2:09 a.m.

    J'ai le même problème avec mon fils. A la garderie il m'ont dit que c'est bien pour l'enfant. je reste convaincue du contraire et lui ai interdit de jouer à la guerre en ma presence. Je ne suis pas dupe je sais bien que dès que j'ai le dos tourné il s'y remet, mais au moins je le vois pas.

    La Suissesse

    RépondreEffacer
  3. Je n'ai rien fait. Je n'achèterai jamais de fusil - sauf des 'guns à eau' c'est trop l'fun - mais je ne mets pas de limite à son imagination. Je me rappelle très bien l'avoir fait un nombre incalculable de fois avec mes cousins et je ne crois pas qu'aucun d'entre nous ne soit devenu violent pour autant.

    Un bâton, c'est aussi une rame, une épée, un bâton de magicien, un cheval, un crayon - et tout ce que ça peut devenir dans la tête d'une enfant.

    RépondreEffacer
  4. pas les bâtons confisqués…
    mais la simulation de l'acte de violence sur quelqu'un, ça me choque forcément, d'un enfant comme d'un adulte… j'ai du mal. alors pour les enfants que je garde, c'est niet pour ce geste en direction de quelqu'un. qu'ils zigouillent donc des monstres imaginaires ! évidemment, je tente de donner une explication claire à cette restriction… mais bon.

    RépondreEffacer