16 février 2008

Trop de peinture

Au bureau, depuis plus d'un mois, nous vivons dans un chantier de peinture. C'est une agression des sens permanente. A chaque fois que j'en vois arriver un autre avec son pinceau et sa canne de peinture, je grogne. A l’odeur, ils utilisent tous de la peinture à l’huile. C’est bien plus beau que la peinture à l’eau, mais les vapeurs de solvant sont beaucoup plus longues à disparaître. La chaleur qui arrive amplifie aussi le phénomène.

Il est vrai que les murs avaient besoin d’un rafraîchissement et que les couleurs sont jolies, mais il y a abus sur le nombre de retouches nécessaires. Est-ce qu’il ne pourrait pas y avoir une fin à cette incompétence ? Le mal de tête chronique chez la moitié des gens du bureau ne doit rien au hasard.

2 commentaires:

  1. poudingue5:04 a.m.

    ah ! à l'eau d'seltz ! rapetapetapetipetipéto rapetapetapetipetipéto
    carabi de carabo rien n'est plus beau que la retraite aux flambeaux...

    RépondreEffacer
  2. exactement, mon cerveau est de plus en plus aux abonnés absents.

    RépondreEffacer