21 décembre 2007

Les discours kilométriques

Écouter les nouvelles sur les chaînes locales peut être fastidieux, les reportages ne donnant pas exactement dans la synthèse, mais cela permet de relever des perles incroyables, tant de la part des journalistes que de celle des ‘intervenants’ devant la caméra. Certaines des phrases que je cite ici sont des éléments essentiels de tout discours officiel, d’autres ont été élaborées dans le feu de l’action.

Je reste pour vous à l’affût de ces petits bijoux et j’espère bien y revenir une fois de temps en temps. Voici donc la récolte de cette semaine.


Deux in-con-tour-na-bles du discours politique :

« … les vaillantes populations du Niger… »

« … le fleuron de l’avenir du pays … »


Dans les nouvelles de la semaine :

« S’il y avait des points d’ombre, c’est que nous n’étions pas bien éclairés. »

« … accompagner l’avenir de demain… »

« La délégation a été accueillie par des tamtams, ce qui prouve que tout va bien. »

« Ce défilé militaire, sous la conduite éclairée du général… »


Les variétés :

« … avec ce titre, il a été numéroté dans les palmarès… »


Et le merveilleux monde des sports, qui reste le même où que l’on soit :

« C’est un looooong dégagement, qui ne va pas loin. »
J'avoue que ce dernier commentaire m'a fait pleurer de rire et que j'en ris encore régulièrement, toute seule dans mon coin.




_______
Je suis en vacances jusqu'au 2 janvier. Je viendrai faire un tour une fois de temps en temps question de vous tenir en haleine (c'est donc bien laid comme expression!), mais je suis en pause pour encore une semaine et demie. Ah! Le mouton est mort, vive le mouton!

3 commentaires:

  1. joceline3:34 a.m.

    Je ne sais pas pourquoi mais les commentaires sur les sports m'inspirent de plus en plus. Je m'imagines commentant la journée d'un travailleur: malgré ses efforts pour finir sa journée avec la même énergie qu'il a mis en début de matinée, c'est avec beaucoup déception qu'on l'a vu abandonné la partie laissant ses coéquipiers se débattre pour finir ce qui avait été entamé avec fougue ...Il n'était pas au meilleur de sa forme. Avec ses multiples courbatures on imagine mal le revoir avec l'équipe. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement et espérons le voir au meilleur de sa forme le plus tôt possible. Ses médecins confirment qu'avec l'aide des physiothérapeutes et beaucoup de volonté on le reverra prochainement. Il est heureux de ce pronostique.....

    RépondreEffacer
  2. joceline3:57 a.m.

    Concernant les haiku ou hokku ou haikai
    voici un exemple
    Certains villages
    ne connaissent ni dorades ni fleurs
    Mais tous jouissent de la lune ce soir

    ou ceci

    Qui se soucie de regarder
    la fleur de la carotte sauvage
    Au temps des cerisiers
    Dès la fin du XV siècle au Japon apparaît ce genre de poésie légère et pleine d'imprévu. Il est composé de trois vers mais je ne saurai dire leur longueur. Je t'apporte mon petit livre en février. C'est un anthologie de la poésie japonnaise et c'est étonnant de constater comment ces petits vers ont pour thème la nature, D'où peut-être mon allusion aux haiku qu'en tu parlais de la pomme et de l'automne.
    Ici un poète que tu connais sûrement s'y est risqué: Patrice Desbiens. Le titre fort joli de son reccueil c'est: Rouleaux de printemps

    RépondreEffacer
  3. ahahh, j'en avait une autre dans les officielle: "la majestueuse komadougou", même si elle est a sec 6 mois de l'année..
    dans les commentaires sportifs, entendu lors d'une challenge militaire d'athlétisme "il va falloir mettre les bouchons doubles"
    pour des musulmans, je la trouve pas mal...

    RépondreEffacer