23 novembre 2007

La notion de temps

La semaine dernière :

- iki!
- Non, cocotte, viens mettre tes souliers tu vas avoir ton biscuit après.
- iki!
- Oui, mais viens mettre tes chaussures avant.
- ikiiiiiiiiii!
- Chaussures. Le biscuit, après.
- ouiiiiiiiiiiiiiiiin! Ikiiiiiiiiii! ouaaaaaaaaa!
- Pfff!


Cette semaine :

- bebon!
- Oui, tu vas avoir ton biberon de jus, mais vient changer de couche avant.
- bebon?
- On change la couche avant; après, le biberon.
- cous!
- Merci ma chérie.

- bebon.
- Voilà!
- ‘ci.

Victoire! Ma fille a enfin saisi ce qu’est une séquence d’événements. Il y a maintenant un avant, un maintenant et un après, encore très limités dans la durée, mais tout de même présents (quand elle le veut bien remarquez). C’est tellement plus facile!

5 commentaires:

  1. Aubergine11:25 a.m.

    Ah tite cocotte!

    RépondreEffacer
  2. katilia-du-niger7:47 a.m.

    oh c'est trop vrai, trop bien dit.
    J'ai trouvé ton blog via celui d'Angel. Je trouve que tu écris drôlement et drôlement bien, à propos du Niger.
    J'y suis née, j'ai vécu une dizaine d'années dans des pays proches et je retrouve bien les ambiances, les paysages, les "trucs" de l'Afrique de l'Ouest...
    Merci
    Katilia
    (une maman de 2 pitchouns dont une n'a pas encore bien compris comment parler et l'autre a tjrs refusé de changer sa couche - volontairement - jusqu'à avoir l'âge de s'en passer... des couches)

    RépondreEffacer
  3. Salut Venuz!

    Bienvenue Katilia-du-Niger, tu as laissé ta trace un peu partout, je crois que j'ai pu tout trouvé. Merci pour les compliments et à bientôt j'espère.

    Quant à la propreté, j'en suis rendue à en rêver la nuit. Le jour viendra, mais il se fait attendre.

    RépondreEffacer
  4. Katilia-du-Niger2:37 a.m.

    Si j'ai laissé ma trace un peu partout, c'est que j'ai lu en rafale presque tous tes billets... tellement j'ai aimé !
    Je pense même que je vais t'ajouter dans mes Netvibes, où tu rejoindras Angel, Penelope, après Mère Indigne (quelle tristesse lorsqu'elle nous a quittés... j'en suis encore déboussolée)
    et autres grandes bloggers. Il paraît qu'on doit écrire "bloqueurs" parce que l'académie française dans sa grande sagesse (hem) a trouvé que l'équivalent de blog est bloc. Je te laisse méditer sur cette trouvaille.
    Bonne semaine !
    Je pourrais aussi signer Sara sans h, tu sais, mais ce serait "confusant" pour tes lecteurs :-)

    RépondreEffacer
  5. Bonjour Sara-Katilia

    Je crois que je rougis.

    Quant à bloquer, je reste dubitative, ça a trop de sens complètement différents et c'est plus un exercice de communication que de blocage de quoi que ce soit. Je crois que l'âge moyen des membres de l'Académie française limite leur compréhension de certains phénomènes de sociéte, de l'internet à l'égalité des genres. Menfin, le français est une langue vivante qui s'adapte à ceux qui la parlent et dont l'utilisation dépasse de loin les frontières de son pays d'origine, quoiqu'en disent les pontres de l'Académie (ce qui ne justifie absolument pas les fautes d'ortographe et de grammaire mais permet de jouer agréablement avec certains néologismes).

    RépondreEffacer