04 janvier 2008

Trop belles pour le Nobel - les femmes et la science

par Nicolas Witkowski

Le sujet s'annonce intéressant: la place, ou plutôt l'absence, des femmes dans l'histoire des sciences. On annonce un style anecdotique. Ça va, connaître quelques femmes de science à travers les âges sans s'attarder à des analyses sociologiques poussées peut faire une excellente lecture semi sérieuse avant de fermer la lumière.

Mais là, vraiment, ce n'est même plus de l'anecdotique, c'est de la tranche de vie. A la fin de chaque petit chapitre, écrit dans un style ampoulé et confus, enrobé d'un humour douteux, on ne sait pas plus qui étaient ces femmes, en quoi elles ont contribué à la science et pourquoi on devrait se rappeler de leurs noms.

Le texte est décousu. On a souvent du mal à suivre de qui l'auteur parle. On y donne presque plus de place aux hommes qui entourent ces femmes qu'à celles-ci. On y fait énormément de "name dropping". Le choix des "scientifiques" présentées est parfois douteux. Dans certaines histoires, je crois qu'il faudrait déjà connaître le personnage pour arriver à suivre le fil.

Bref, je ne l'ai pas encore terminé, mais je ne suis pas sûre que je vais y arriver. Je me fâche à chaque fois que je le prends. C'est vraiment de la fausse représentation. Méfiez-vous.

4 commentaires:

  1. joceline2:27 p.m.

    oups, c'est trés sévère...et puis je l'ai offert à Judith à la fin de son BAC
    je suis déçue.

    RépondreEffacer
  2. judith5:31 p.m.

    Depuis ce temps, je n'ai effectivement pas franchi le cap du premier chapitre et parce que c'était toi joceline, je voulais vraiment surmonter les autres pages mais c'est vraiment pas facile...

    RépondreEffacer
  3. On ne se méfie jamais assez des titres tentants et des emballages emballants. Ah! les titres...

    RépondreEffacer
  4. A lire le résumé derrière le livre, c'est passionant, c'est vraiment le comble de la fausse représentation.

    RépondreEffacer