10 octobre 2013

New York: l'architecture

Oui, New York, c'est surtout les buildings, les gratte-ciel, la ville, le cœur de la ville. New York est le seul endroit où j'ai fait descendre mes lunettes sur mon nez plus souvent que je ne les y ai remontées. L'architecture de New York m'a laissés avec beaucoup de questions. J'aurais bien aimé pouvoir les poser à Marcel. 

En regardant le soleil se coucher sur Manhattan, on s'est demandé combien ça prendrait de place si tous les gens sur l'île, un mardi matin ordinaire où les tours sont remplies de travailleurs, se tenaient côte en côte en ayant seulement un mètre carré à leur disposition. Est-ce que tous ces gens empilés les uns sur les autres prendraient plus de place que l'île elle-même?

Ici, on s'est demandé pourquoi ils avaient laissé un espace entre les deux buildings. Les fenêtres de l'ancien donnent-elles sur le mur aveugle en face? Les laveurs de vitres qu'on voit sur la photo doivent-ils aussi laver les fenêtres entre les deux blocs? (Si elles ne sont pas lavées, c'est la même chose que de les condamner à la longue, non? En plus déprimant.)

Un paysage très urbain. Plusieurs des photos prises ici l'ont été le long de la High Line. À visiter. On a commencé par le sud pour finir au nord, ça adonnait mieux avec notre journée. Mais pour le moment le nord de ce parc aérien donne dans un chantier et un quartier très ordinaire, alors qu'au sud c'est le Chelsea Market. Avec des enfants, on ferait le contraire je crois.

Comme l'a si bien dit Julie, tant qu'à avoir un contre-jour de rue, autant que celle-ci soit traversée par un cycliste.

À gauche, le Frank Gehry.

Pourquoi y a-t-il encore des tours d'eau à New York? Pour avoir un minimum de pression dans les étages du haut? Mais alors, l'eau doit être toujours chaude en été?

Les Brownstone de Brooklyn, telles que vues dans tellement de films, avec leurs escaliers de pierre. Mais les enfants étaient à l'école.

On n'a pas su ce que c'était, ni pourquoi les premiers étages étaient sans fenêtres.

Le One World Trade Center.

Un bloc dont j'aimais bien l’asymétrie des fenêtres. Je n'ai pas réussi à me faire une image des divisions à l'intérieur. Des appartements? Sûrement. De luxe.

La division intérieure de ces énormes cages à poules nous a aussi intriguées. Comment se rend la lumière dans les pièces du centre?

Ici, la question était plus de savoir comment éviter le regard de la foule qui se balade sur la High Line.

La Trump Tower, d'un drôle d'angle.

Une fin de semaine à New York, ce n'est pas suffisant. J'y retournerai, c'est évident.

1 commentaire:

  1. Moi aussi j'y retournerai, c'est clair !

    RépondreEffacer